• Varan de Komodo

    Varan de Komodo
    Le varan de Komodo est le plus grand, le plus puissant et le plus dangereux de tous les varans. Rapide comme l’éclair, il plante ses crocs aiguisés dans les proies qui passent trop près des taillis où il reste tapi en embuscade.
     
     
    Caractéristiques
    Espèce :Varanus komodoensis
    Taille :Jusqu’à 3,5 m de long
    Poids :Jusqu’à 160 kg
    Habitat :Quelques îles tropicales d’Indonésie
    Proies :Biches, cochons, chèvres, et autres varans de Komodo
    Durée de vie :Jusqu’à 50 ans
     
     
    Sale gueule :   
    Ses dents recourbées lui assurent une bonne prise sur ses proies. Même celles qui en réchappent n’ont plus que quelque temps à vivre. Des bactéries de viande avariée restant dans sa gueule, sa morsure devient toxique et tue la proie qui se croyait sauvée.
     
    Pattes fraîches :
    Ses griffes acérées sont polyvalentes. Armes mortelles, elles lui servent aussi à creuser un terrier dans le sol volcanique pour s’y rafraîchir.
     
     
    Cet air a un goût de chair !
    Le varan de Komodo tue avec rapidité, mais il arrive qu’un animal blessé lui échappe. Hélas, ses morsures sont venimeuses. La victime ne tarde pas à mourir et son corps entre en décomposition. Le varan utilise sa langue pour humer l’air et sentir l’odeur de la charogne qu’il peut repérer à plus de dix kilomètres à la ronde !
     
     
    Gros mangeur :Son estomac s’élargit pour emmagasiner beaucoup de morceaux de viande qui mettront des semaines à être digérés.
     
    Cache-cache :Les jeunes varans de Komodo qui ne veulent pas terminer en repas, passent beaucoup de temps dans les arbres. En effet, les plus vieux varans sont cannibales et n’hésiteraient pas à les dévorer.
     
     
    La morsure du dragon
    Un varan de Komodo surgit d’un taillis pour s’attaquer à un cochon sauvage. Le cochon s’enfuit mais il est mortellement blessé par la morsure fatale du varan.
    Affaibli par le combat et l’infection, le cochon s’écroule. Après l’avoir pisté avec son flair, le varan le retrouve et le dévore en quelques minutes. Puis il retourne digérer son repas dans son terrier.
    Un varan de Komodo peut avaler un marcassin sauvage entier.
     
     
    Le savais-tu ?
    Les habitants de Komodo doivent enterrer profondément leurs morts pour que les varans ne les mangent pas.
     
     
     
     
     
                     
     
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :