• Salamandre

    Salamandre

    La salamandre mythique, malgré son homonymie, n’avait rien à voir avec le joli petit amphibien que nous connaissons. Cette créature de l’Antiquité était de petite taille, mais mortelle. Selon la légende, elle pouvait survivre au milieu des feu, éteindre les flammes au seul contact de sa peau et tuer un homme d’une seule goutte de son venin.

    Caractéristiques

    Nom :Vient d’un mot arabe signifiant « qui vit dans le feu »

    Particularités : Ressemble aux salamandres actuelle, en plus grand, peau sécrétant un liquide empoisonné

    Habitat : Europe et Asie

    Origine de la légende : Description par le naturaliste latin Pline l’Ancien (23-79 de notre ère)

     
    Frileuse :   

    La peau de la salamandre était si froide qu’elle pouvait éteindre un feu seulement en passant à travers les flammes. On pensait aussi qu’elle vivait dans les coulées de lave roulant hors des volcans.

    Lait empoisonné :

    Selon la légende, la salamandre sécrétait par la peau et la bouche un liquide laiteux. Si elle grimpait à un arbre, elle en empoisonnait les fruits, tuant ceux qui en mangeaient. Si un porc goûtait à une salamandre, il survivait, mais tous ceux qui mangeaient de ce porc en mouraient.

    Sorties du feu 

    Le mythe des salamandres surnaturelles a probablement éclos en Europe, où la salamandre est un animal réel, et assez commun. Elle aime hiberner l’intérieur ou à l’abri de vieux tas de bois. Quand on rentrait ce bois pour le mettre dans la cheminée, il en sortait souvent une salamandre. Les légendes concernant la créature mythique sont sans doute venues du fait que les vraies salamandres semblaient sortir des flammes absolument sans dommage.

    Extincteur :Si un forgeron voyait s’éteindre le feu de sa forge, on croyait que c’était une salamandre qui était coupable. Le forgeron devait trouver et tuer l’animal avant de pouvoir rallumer sa forge.

    Soie ignifuge :On croyait que les salamandres filaient de la soie dont on pouvait faire des vêtements. Ces tissus en « laine de salamandre » se nettoyaient dans le feu. Les anciens Chinois montraient aux étrangers ces vêtements miraculeux.

     

    L’ardeur du courage  

    La salamandre légendaire symbolisait la force et le courage. Des représentations de l’animal, souvent figuré au milieu d’un feu, furent souvent utilisées sur des monnaies ou des armoiries royales. Les soldats la considéraient aussi comme un porte-bonheur e et portaient souvent au combat des répliques de la courageuse petite créature.

     
    Le savais-tu ?

    Même si on la décrit le plus souvent sous l’aspect d’une salamandre ordinaire couverte de taches, des gens ont assuré avoir vu une salamandre à forme humaine.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :