• Deinosuchus

    Lorsque la Terre était peuplée de féroces prédateurs, le deinosuchus régnait sur les lacs, les rivières et les marais de l’Amérique de Nord. Ce crocodile géant était un tueur redoutable, furtif, puissant et rapide. Les dinosaures les plus effrayants de l’époque n’étaient pas à l’abri de l’attaque d’un deinosuchus.

    Caractéristiques
    Genre/Espèce :Deinosuchus/Variées

    Taille :Jusqu’à 15 m de long

    Poids :Jusqu’à 2 tonnes

    Habitat :On a retrouvé des fossiles au Texas, en Caroline du Nord et dans le Montana

    Proies :Dinosaures et poissons préhistoriques

    Prononciation :dé-no-zu-kus
     
    Super crâne :   

    Son crâne mesurait 1,8 m de long et ses énormes mâchoires étaient garnies d’une centaine de dents pointues.

    Blindé :

    D’épaisses écailles le protégeaient des prédateurs. Elles étaient renforcées par des plaques osseuses impossibles à briser.

     
    Des tas de crocos 

    Le comportement du deinosuchus était comparable à celui des crocodiles modernes, mais à une plus grande échelle. Cette créature antique attendait, tapie au fond de la rivière, qu’un dinosaure s’approche de la berge, pour jaillir hors de l’eau et attaquer.

    Stratège des marais :Même les plus gros dinosaures étaient une proie potentielle pour le deinosuchus. Une fois la proie saisie, il l’entraînait dans l’eau, la faisant tournoyer jusqu’à lui briser le cou, ou bien il la noyait.

    Copie conforme :Le deinosuchus est à l’origine de toutes les lignées de crocodiliens, depuis des millions d’années. Les crocodiles modernes, bien que plus petits, leur ressemblent en tout point.

    Chronologie

    Le deinosuchus vivait il y a 85 à 65 millions d’années pendant l’ère crétacée.

    Le savais-tu ?

    Le nom deinosuchus veut dire « terrible crocodile ».

     
     
     
     
     
          

    7 commentaires
  • vélociraptor

    Les vélociraptors avaient beau arriver aux genoux de leurs proies, ces petits dinosaures de poche n’étaient que pure férocité. Très intelligents, ces prédateurs chassaient en meute et rien ne pouvait les arrêter.

    Caractéristiques
    Espèce :Velociraptor monogoliensis

    Taille :1,80 de long, O,6 m de haut

    Poids :Jusqu’à 15 kg

    Particularités :Dents aiguisées, griffes acérées sur les pattes avant et une énorme griffe coupante à chaque patte arrière

    Habitat :On trouve des fossiles en Mongolie et en Chine

    Proies :Dinosaures herbivores

     
    Fines lames :   

    Ses dents étaient aussi aiguisées et coupantes que des lames de rasoir. Avec ces atouts, il pouvait déchiqueter sa victime tout en lui ôtant toute possibilité d’évasion.

    Griffes fatales :

    Même les pieds du vélociraptor étaient meurtriers. Son deuxième orteil était paré d’une véritable faucille avec le tranchant d’une lame et la pointe d’une aiguille. Grâce aux grandes articulations de ses orteils, le vélociraptor pouvait lever cette arme en pleine course.

     

    Le gang des durs de la Préhistoire  

    De nombreux scientifiques pensent que les vélociraptors chassaient en meute, permettant à ces prédateurs miniatures de tuer de grandes proies. Petits, mais dotés d’un gros cerveau, ils étaient sans doute vifs et intelligents.

    Tête folle :Malgré la disproportion de sa tête par rapport à son corps, son crâne avait des particularités pour l’équilibrer. Grâce à son cou très fort et flexible, il secouait vivement la tête pour arracher des bouts de viande de sa victime.

    Pince coupante :Ses bras étaient maigres et musclés. Ses mains puissantes à trois doigts armés de griffes recourbées lui assuraient une bonne prise sur sa proie. Ses longues jambes puissantes lui donnaient vitesse et agilité pour abattre ses victimes.

    Chronologie

    Le vélociraptor a vécu entre -80 et -70 millions d’années, au cours du Crétacé.

    Le savais-tu ?
    Vélociraptor signifie « voleur rapide ».
     
     
     
     
     
     
      

    votre commentaire
  • gigantosaure

    Plus grand prédateur de tous les temps, le gigantosaure était, comme son nom l’indique, gigantesque. Jusqu’en 1993, le T-Rex était considéré comme le roi des dinosaures, mais la découverte du gigantosaure l’a relégué à la seconde place. Le gigantosaure dépassait son cousin d’1,20 m en longueur, 1,80 en hauteur et pesait 18 tonnes de plus.

    Caractéristiques

    Genre/Espèce :Giganotosaurus carolinii

    Taille :Longueur : jusqu’à 12,5 m Hauteur : jusqu’à 7 m

    Habitat :On a retrouvé des fossiles uniquement en Argentine

    Proies :Autres dinosaures

    Époque :-100 à -95 millions d’années

     
    Visières opaques :   

    Avec une tête d’environ 1,80 de long, le gigantosaure pouvait avaler un homme en une bouchée. Mais la bête avait du mal à voir de face, sa vision frontale étant réduite par des arêtes osseuses.

    Les dents de la mer :

    Les dents de cette créature étaient fines, pointues, et avec des bords coupants, semblables à celles d’un requin plutôt qu’à celles arrondies du T-Rex.

     

    Attaque en bande  

    Le gigantosaure avait la tête longue et étroite ; ses dents agissaient comme des scies quand il mordait la chair. Il devait chasser en bande car ses proies étaient énormes. Un herbivore de 90 tonnes pouvait être mis à terre par une bande affamée. La victime faiblissait à chaque morsure puis s’effondrait. Les attaquants se rapprochaient alors pour la tuer, et déguster des montagnes de viande.

    Le nez qui sait :Ce monstre sentait les odeurs avec ses naseaux. Son flair aiguisé l’aidait à repérer aussi bien des proies vivantes que des cadavres.

    Simplet :La tête du gigantosaure mesurait 30 cm de plus que celle du T-Rex, mais son cerveau était plus petit, laissant à penser qu’il était moins intelligent.

    Chronologie

    Le gigantosaure a vécu pendant le Crétacé, 100 à 95 millions d’années avant notre ère.

    Le savais-tu ?
    Gigantosaure signifie « lézard géant du sud ».
     
     
     
     
     
     

     


    2 commentaires
  • Ptéranodon

    Cet étrange reptile volant traversait le ciel aux temps préhistoriques et plongeait en piqué sur les poissons. Sa tête coiffée d’une grande crête était plus longue que son corps et son envergure était celle d’un petit avion moderne.

    Caractéristiques
    Espèce :Pteranodon sternbergi

    Taille :Jusqu’à 9 m d’envergure

    Poids :Jusqu’à 20 kg

    Particularités :Grandes ailes, bec immense, sorte de croisement entre le pélican et la chauve-souris

    Habitat :On a retrouvé des fossiles au Kansas, qui était autrefois une mer intérieure

    Proies :Poissons préhistoriques

     
    Un air de pélican :   

    Son long bec pointu fendait les flots pour attraper sa nourriture. Comme le pélican, il avait sans doute une large poche sous le bec pour y stocker le poisson.

    Peau fine :

    Les ailes du ptéranodon étaient faites d’une membrane légère et souple qui permettait à l’animal de flotter dans les airs facilement et de planer au lieu de battre des ailes en permanence.

     

    Parapentiste  

    Le ptéranodon était plutôt léger pour sa taille, à peu près aussi lourd qu’une très grosse dinde. Se lançant du haut d’immenses falaises, il se laissait porter par les courants d’air chauds et froids. Il pouvait aussi bien dériver à haute altitude que plonger en piqué dans la mer pour se nourrir de poissons et de petits insectes à la surface de l’eau.

    Coiffe de star :Sa grande crête servait de gouvernail et aussi de contrepoids au bec quand il pêchait les poissons dans l’eau. Celle du mâle était plus grande et devait servir à attirer les femelles.

    Les yeux dans le ciel :Ses grands yeux bien placés sur l’avant lui offraient une vision panoramique (comme celle des humains) qui aidait l’animal à évaluer les distances entre sa position dans les airs et la surface de l’eau.

    Chronologie

    Le ptéranodon a vécu entre -115 et -70 millions d’années, à l’époque du Crétacé.

    Le savais-tu ?

    Ptéranodon signifie : « avec des ailes et sans dents. »

     

     

     

     

            


    votre commentaire
  • L'ancêtre commun des chiens et des chats était un carnivore arboricole de l'Éocène.

    Les membres de la famille des canidés, comme les autres carnivores, ont évolué à partir d'un mammifère carnivore proche de la genette, qui grimpait aux arbres et vivait pendant l'Éocène.

    Bien que les canidés aient été autrefois groupés avec d'autres carnivores tels que les ours et les ratons laveurs, ils sont aujourd'hui considérés comme plus proches des félidés du point de vue de l'évolution. 

    Au début de l'Oligocène, il y a environ 38 millions d'années, apparurent au moins cinquante animaux d'aspect canin, munis de longues pattes adaptées à la course et de doigts bien développés aux griffes émoussées.

    Ce fut probablement la lignée de carnivores qui eut le plus de succès, et ceci continua jusqu'à l'Holocène. Les premiers loups et renards apparurent vers le Pliocène supérieur (il y a 8 millions d'années). Le lycaon, le dhole et le chien de brousse d'Amérique du Sud se développèrent probablement à partir de lignées séparées qui se différencièrent du chien de l'Éocène vers la même époque que les hyènes.


    « Carnivore de l'Éocène », Encyclopédie Microsoft® Encarta® 2000. © 1993-1999 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

     
    Genette
     
    Hyène
     
    Lycaon
     
    Dhole

    2 commentaires