• Dromaéosaure
    S’il a jamais existé un dinosaure maigrichon, c’est bien cette créature. Le dromaéosaure avait environ la taille d’un gros chien mais il était aussi féroce qu’un T-rex. Dotés d’une endurance et d’une intelligence supérieure, ces dinosaures chassaient en hordes ; ils isolaient des créatures plus grosses et les épuisaient par de longues poursuites. Ils étaient aussi d’excellents grimpeurs.
     
    Caractéristiques
    Espèce :Dromaeosaurus albertensis
    Taille :Jusqu’à 1,8m de long, jusqu’à 60 cm de haut.
    Poids :Jusqu’à 16 kg
    Particularités :Corps court, griffe recourbée, dents crantées
    Habitat :Des fossiles ont été trouvés au nord-ouest de l’Amérique de Nord
    Proies :Dinosaures herbivores
    Prononciation :dro-ma-é-o-zau-re
     
     
    Très évolué :   
    Le dromaéosaure était l’un des dinosaures les plus évolués, avec un odorat, une ouïe et une vision très développés. Il grimpait aussi aux arbres pour attaquer depuis le haut. Grâce à ces atouts, il n’avait aucun mal à repérer et à abattre ses proies.
    Grosse griffe :
    Comme tous les raptors, le dromaéosaure avait une longue griffe recourbée au deuxième orteil de chaque pied. C’était son arme principale, qu’il levait haut pour l’abattre sur le flanc de ses victimes. Un seul coup était souvent mortel.
     
     
    Dinosaures en horde
    Le dromaéosaure avait la taille d’un chien, il n’était pas pour autant inoffensif. Sa petite taille était un avantage. D’abord, elle le rendait rapide. Ce reptile léger atteignait des vitesses élevées quand il chassait. Avec sa petite taille, il n’avait pas à engloutir quotidiennement des centaines de kilos de viande comme les gros prédateurs. En horde, il pouvait épuiser les proies par de longues poursuites et abattre des animaux assez gros pour nourrir la tribu pendant plusieurs jours.
     
     
    Mâcheur :Contrairement aux grands prédateurs comme le T-rex, il ne se servait pas de ses dents pour tuer – elles étaient crantées, c’est-à-dire faites pour mâcher plus que pour transpercer. Il tuait ses proies avec ses griffes tranchantes.
    Suivons le chef :Le dromaéosaure est le premier raptor découvert par les savants. Ils furent stupéfaits de trouver ce nouveau type de dinosaure en 1914, mais ils en trouvèrent ensuite de semblables, évidemment de la même famille, comme le vélociraptor et l’utahraptor.
     
     
    Chronologie
    Le dromaéosaure vivait il y a 70 à 75 millions d’années, pendant le Crétacé.
     
     
    Le savais-tu ?
    Dromaéosaure signifie « lézard qui court vite ».
     
     
     
     
            


    1 commentaire
  • Troodons

    Les troodons avaient deux atouts qui le rendaient très dangereux : ils étaient à la fois intelligents et cruels. Des sens particulièrement aiguisés et une vue en parfaite coordination avec leurs griffes faisaient d’eux des chasseurs redoutables. S’ils n’avaient pas été si petits, ils auraient régné en maîtres sur le monde des dinosaures.

    Caractéristiques

    Genre/Espèce :Troodon / Variées

    Taille :Jusqu’à 1 m de long pour 76 cm de haut

    Poids :Jusqu’à 45 kg

    Proies :Insectes, lézards et petits dinosaures

    Habitat :On trouve des fossiles aux États-Unis et au Canada

    Prononciation :tro-o-don
     
    Stéréo :   

    Ce dinosaure avait de grands yeux sur le devant du crâne qui lui permettaient de bien évaluer les distances et de faire le point. Il avait aussi une oreille interne qui lui permettait d’entendre en stéréo pour localiser les proies invisibles.

    Armes :

    Ses dents en pointe et ses énormes griffes faisaient de lui un vrai hachoir à viande.

     

    Le plus rusé de tous 

    De tous les dinosaures, le troodon avait le plus gros cerveau, ce qui explique son intelligence et sa parfaite coordination. Parfois, cet animal rusé plaçait ses œufs en douce dans le nid d’un plus grand dinosaure, laissant le soin aux autres de protéger le nid et de s’occuper de ses petits. Plus tard, les parents troodons revenaient récupérer furtivement leur progéniture.

    Bébés terreurs ! À peines nés, les petits troodons étaient actifs. Ils pouvaient attraper une libellule en plein vol.

    Montagne d’œufs :On trouve de nombreux œufs fossilisés de troodons sur la « Montagne d’œufs » dans le Montana. Une ponte pouvait donner jusqu’à 22 œufs.

     
    Chronologie :

    Les troodons vivaient au Crétacé entre -76 et -10 millions d’années.

     
    Le savais-tu ?

    Comme les oiseaux actuels, les troodons couvaient leurs œufs jusqu’à l’éclosion et on pense qu’ils avaient une crête de plumes sur la tête.

     
     
     
             
     
     

    3 commentaires
  • Styracosaure

    À la vue du styracosaure, le message était clair : « Arrière, idiot ! » Avec sa carapace hérissée de piquants, ce dinosaure, cousin du tricératops, faisait réfléchir à deux fois les grands prédateurs, comme le T-Rex. Ces dinosaures vivaient en troupeau de plusieurs centaines de bêtes. Ils créaient une véritable barricade pour ceux qui voulaient les approcher.

    Caractéristiques

    Genre/Espèce :Styracosaurus / Variées

    Taille :Jusqu’à 5,5 m de long et 2 m de haut

    Poids :Jusqu’à 2,5 tonnes

    Habitat :On trouve des fossiles au Canada et en Amérique du Nord

    Nourriture :Poissons, coquillages, calmars géants et autres reptiles marins – y compris les mosasaures

    Époque :-77 à -70 millions d’années au Crétacé

     
    Mangeur d’herbes :   

    Le styracosaure avait un bec pointu très pratique pour arracher les plantes.

    Tête dure :

    Son crâne formait une sorte de collerette bordée de cornes. Même ses yeux étaient protégés par des pointes osseuses.

     
    Casque à pointes 

    La tête du styracosaure était faite pour assurer sa défense contre les prédateurs. Mais quand les mâles se battaient entre eux pour les femelles, ils devaient  aussi entrechoquer leurs cornes et se repousser pour montrer leur force. La corne nasale devait même être une arme redoutable dans une charge frontale, un peu comme chez les rhinocéros aujourd’hui. La collerette pouvait aussi servir à impressionner et à séduire les femelles.

    Allégé :Son crâne n’était pas aussi lourd qu’il y paraissait. Dans la collerette, la peau recouvrait deux grands espaces creux. Ainsi allégée, la tête était plus facile à tenir droite.

    L’union fait la force :Comme beaucoup de mammifères modernes, on pense que les styracosaures vivaient en troupeaux pour se protéger de leur environnement hostile.

    Le savais-tu ?

    Le styracosaure avait la plus grande corne nasale (près d’1 m) de tous les dinosaures.

     
     
     
     
          
     

    votre commentaire
  • Mosasaure

    Au temps où les dinosaures régnaient sur Terre, le mosasaure était le roi des mers. Il reste le plus gros lézard ayant existé. Bien que doté d’un corps adapté à la nage et à la chasse de proies sous-marines, il devait cependant revenir à la surface pour respirer. Le désastre qui causa l’extinction des dinosaures mit également fin au règne de ce roi des océans.

    Caractéristiques

    Genre/Espèce :Mosasaur / Variées

    Taille :Jusqu’à 10,5 m

    Poids :Jusqu’à 1 tonne

    Particularités :Dents longues et mortellement aiguisées, nageoires en cuillers

    Habitat :Des fossiles ont été trouvés dans des zones qui jadis étaient des côtes maritimes

    Proies :Poissons, coquillages, calmars géants et autres reptiles marins – y compris les mosasaures

     
    Totalement sciant :   

    Ses redoutables mâchoires étaient garnies de dents pointues et la mâchoire du bas possédait une charnière spéciale : elle lui permettait d’ouvrir une gueule énorme et d’opérer un mouvement de découpe telle une scie.

    Super nageur :

    Il propulsait son corps gigantesque en ondulant sa longue queue, tout en se servant de ses nageoires comme pagaies pour se diriger et poursuivre ses proies.

     
    Le lézard nageur 

    Descendant des reptiles qui vivaient sur Terre, le mosasaure a dû s’adapter progressivement à la vie marine, il y a des millions d’années lors de la montée du niveau des mers. Il glissait dans l’eau avec son corps fuselé et ses énormes mâchoires aux dents terrifiantes semaient la terreur parmi les autres créatures marines. Leurs proches parents actuels, tels le crocodile ou la varan de Komodo, vivent également sur terre et nagent parfaitement.

    Casse-coque :Certaines espèces de mosasaures ne chassaient pas les poissons, mais possédaient de larges dents arrondies et s’en servaient pour casser les coquillages et déguster leur chair.

    Naissance en mer :Contrairement aux reptiles, les mosasaures ne pondaient pas. Leurs petits naissaient vivants et la femelle les entraînait rapidement vers le large pour les habituer à la vie aquatique.

    Chronologie

    Les mosasaures ont vécu pendant le Crétacé, 100 à 65 millions d’années avant notre ère.

    Le savais-tu ?

    En découvrant les fossiles de mosasaure au XVIIIème siècle, les naturalistes pensèrent avoir trouvé des os de dragon.

     
     
             
     

    3 commentaires
  • PArasaurolophus

    Le parasaurolophus est un grand dinosaure herbivore. Avec son bec de canard et sa longue crête sur la tête, il fait partie des animaux les plus étranges de tous les temps. En aspirant et en soufflant l’air par sa crête, il poussait des cris bizarres proches des sons d’un klaxon ou d’un trombone.

    Caractéristiques
    Genre/Espèce :Parasaurolophus/Variées

    Taille :3 m de haut, 5 m jusqu’au sommet de la crête

    Poids :Environ 4 tonnes

    Particularités :Longue crête creuse, bec de canard, queue très lourde

    Habitat :On trouve des fossiles au Canada, aux États-Unis et au Mexique

    Alimentation :Feuilles

    Époque :-76 à -65 millions d’années au Crétacé

     
    Bec à plantes :   

    Il passait son temps à manger des plantes. Il faut dire qu’il était bien équipé pour ça ! Son bec aplati aussi dur que de l’os était parfait pour effeuiller en un temps record.

    Pas besoin de dentiste :

    Comme chez beaucoup d’herbivores actuels, les dents du parasaurolophus se renouvelaient dès qu’elles étaient abîmées.

     

    Le klaxon de la préhistoire 

    La longue crête du parasaurolophus était creuse : elle contenait des canaux qui menaient aux narines sur le sommet de la bouche. Par endroits, cela devait faire caisse de résonance et produire des sons bizarres quand l’air y passait. Les scientifiques pensent même que chaque variété de parasaurolophus avait son propre son permettant de l’identifier.

    Toujours groupés :Pour éviter les attaques des grands prédateurs, les parasaurolophus se regroupaient en troupeaux de plus de 10 000 bêtes.

    Train arrière :Leur longue queue les aidait à garder l’équilibre quand ils se dressaient sur les pattes arrière et peut-être aussi nager.

    Le savais-tu ?

    On appelle parfois ce grand herbivore « la vache du crétacé ».

     
     
           
     
       < Le parasaurolophus walkeri avait une crête de taille moyenne avec sans doute une membrane la reliant à l'arrière de la tête. C'est la première espèce à avoir été découverte.
      < Le parasaurolophus tubicen avait la plus longue crête des trois espèces. Les longs canaux nasaux devaient produire un son très grave.
    Le parasaurolophus cyrtocrystatus avait la plus petite crête et devait produire un son beaucoup plus aigu. Certains pensent que ce sont des femelles, et non pas une espèce à part.>

    1 commentaire