• Loris Paresseux

    Loris paresseux

     

    On peut prendre ce petit primate pour une gentille peluche jusqu’à ce qu’il

    délivre sa morsure toxique. Le loris est le seul primate venimeux, doté de

    canines semblables à des crochets, qui injectent des toxines dans les

    blessures, et effraient jusqu’aux léopards. Pour chasser, le loris s’approche

    très lentement de ses proies (d’où son nom) et les tuent de sa terrible

    morsure.

     

    Caractéristiques

     

    Espèce : Nycticebus coucang

    Taille : Jusqu’à 38 cm de long

    Poids : Jusqu’à 1,3 kg

    Habitat : Jungles d’Asie du Sud -Est

    Proies: Insectes, lézards, oiseaux, fruits et feuilles

    Durée de vie  : Jusqu’à 20 ans

     

     

    Nyctalope :   

    Le loris paresseux chasse de nuit, grâce à une membrane spéciale de ses yeux qui amplifie la lumière et améliore sa vision nocturne. Mais ses yeux ne sont pas mobiles, et il doit constamment tourner la tête pour observer tout ce qui l’entoure.

     

    Gros crocs :   

    Quand le loris ouvre la bouche, c’est la surprise : sa mâchoire supérieure est armée de grosses canines qui peuvent infliger de terribles morsures. Elles lui permettent de chasser aussi bien les oiseaux que les insectes des jungles asiatiques.

     

     

     

    Sale salive

    Dès qu’un loris paresseux les a mordus, proies et prédateurs éprouvent la sensation d’avoir été piqués. Cet animal est le seul primate (ordre incluant les singes et les humains) que la nature ait doté de venin. Il a sur les coudes des glandes produisant des toxines et l’animal les lèche fréquemment pour en mêler le venin avec sa salive. Ses incisives inférieures sont inclinées et creusées en gorge, et elles font passer la salive toxique dans les blessures provoquées par les morsures de l’animal.

     

     

    Bonne prise : Excellent grimpeur, le loris paresseux vit presque entièrement dans les arbres. Ses gros orteils sont opposables (comme le pouce des humains) et lui permettent de saisir les branches de toutes ses pattes, comme font aussi les caméléons.

     

    Vitesse variable : Comme son nom l’indique, le loris s’approche le plus lentement possible de ses proies. Mais dès qu’il est à portée, il se précipite sur elles, les saisit d’un geste de ses larges pattes et les tue d’un rapide coup de dents.

     

     

    Bébé sent mauvais :

    Une femelle de loris a nourri son petit pendant trois jours de suite, et se sent très affamée. Comme elle ne peut l’emmener chasser avec elle, elle le lèche pour imprégner sa fourrure avec sa salive toxique.

    La mère dépose son petit sur une branche et s’en va chasser des proies pour elle et pour lui. La force de son venin est au plus haut durant la période d’élevage et communique au petit une odeur épouvantable qui décourage les prédateurs.

     

     

    Le savais-tu ?

    Le loris paresseux est un « pré-simien », c’est-à-dire un parent ancien des singes, tels que les gorilles.

     

     


  • Commentaires

    1
    e56 y
    Vendredi 11 Septembre 2015 à 17:32
    bonjour, je voudrais savoir la longueur de la gestation du loris? merci :)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :