• Diable Cornu

    Diable cornu

     

    Le corps hérissé d’épines et la tête couronnée de cornes, le diable cornu (ou

    moloch) utilise cette armure pour éloigner les prédateurs qui rôdent près de

    son habitat. Ce reptile inoffensif se nourrit essentiellement de fourmis.

     

    Caractéristiques

     

    Espèce : Moloch horridus

    Taille : Jusqu’à 15 cm de long

    Poids : Jusqu’à 100 g

    Habitat: Régions chaudes et désertiques d’Australie

    Proies : Petits insectes, essentiellement des fourmis

    Durée de vie  : Jusqu’à 20 ans

     

     

    Dos hérissé :   

    Les épines qui recouvrent le corps du diable cornu ne sont qu’une protection. Les prédateurs n’ont pas envie d’avaler un animal aussi piquant de peur de se blesser.

     

    Tenue de camouflage :   

    Le diable cornu a d’autres protections. Ses couleurs assurent un camouflage dans les arbustes du désert. Il peut aussi assombrir sa peau et se fondre dans le sable ou se gonfler d’air, pour paraître plus gros.

     

     

     

    Godzilla au pays des fourmis

    Patrouillant dans le désert, le diable cornu est un grand chasseur de fourmis, son mets favori. Il passe son temps à chercher des fourmilières. Quand il trouve une colonie, il s’installe à côté et fait un festin avec sa langue collante. Il les avale les unes après les autres au rythme de 45 fourmis par minute. Il peut même atteindre le score de 2500 fourmis par heure !

     

     

    Une tête peut en cacher une autre ! Une grosse bosse à pointes sur le dos dissuade les éventuels prédateurs. Quand le lézard baisse la tête, cette protubérance épineuse fait reculer les plus gros animaux.

     

    Bar portatif : Le diable cornu peut boire l’eau de pluie qui coule sur son dos. Il se penche en avant, l’eau glisse dans les fines rainures entre ses épines et s’écoule jusqu’au coin de sa bouche.

     

     

    Survie dans le désert :

    Le diable cornu doit affronter des prédateurs comme le lézard à langue bleue. Plongeant sa tête entre ses pattes avant, le diable cornu présente ses épines à son attaquant.

    Ne voulant pas se blesser en mordant ce qui ressemble à une tête dure et armée de piquants, le prédateur repart à la poursuite d’une autre proie et laisse le diable cornu en paix.

     

     

    Le savais-tu ?

    Moloch était le nom donné à un dieu cruel chez un peuple de l’Antiquité : les Ammonites.

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :