• Baital

    Mi-homme mi- chauve souris, cette créature du folklore indien se suspendait par les pieds aux branches de mimosa. Comme les autres vampires, le baital n’avait pas de sang dans le corps. Mais plutôt que de le boire sur des victimes vivantes, il allait le prélever sur les morts enterrés sous son arbre. Le baital est surtout connu comme un conteur auquel se mesura le roi légendaire Vikram.

    Caractéristiques

    Nom :Dérive du nom hindoustani « betal »

    Particularités : Ailes de chauve-souris, peau et cheveux sombres, queue de chèvre

    Habitat : Inde

    Origine de la légende : Antiques récits hindous

    Peau de fer :   

    Le baital était très mince, et n’avait que la peau sur les os. Mais la légende veut que cette peau ait été aussi résistante que l’acier, et absolument invunérable.

    Mauvais oeil :

    Le baital avait des cheveux et un visage du même brun qu’une noix de coco mûre. Il avait aussi des yeux bruns-verts ternes et sans éclat, qui ne brillaient jamais. Dans la civilisation indienne, le brun évoque les sorcières et les ennemis.

    Vue d’énigmes  

    Selon la légende, un saint demanda au roi Vikram d’aller chercher un mort dans un arbre voisin. Quand il arriva à l’arbre, il se rendit compte que le cadavre avait été pris par un baital. Quand le roi s’en fut rejoindre le saint, le baital lui raconta des histoires qui s’achevaient par des énigmes. Chaque fois que le roi répondait, le baital revenait à son arbre. À la fin de la 25ème histoires, Vikram garda sagement le silence. Le baital le récompensa en lui révélant que le saint voulait le piéger. Il avait projeté de tuer Vikram quand il serait revenu avec le baital. Mis en garde, le roi put déjouer les projets du saint en lui coupant la tête.

    Vampires interdits :Le baital et le roi Vikram voulurent  bien qu’on continue à réciter les 25 histoires racontées durant leur voyage. Selon la légende, les vampires ne pouvaient menacer les gens là où ces histoires étaient récitées.

    Mort ou vif ?Le roi Vikram put affirmer que le baital n’avait pas de sang parce que sa peau était froide comme celle d’un serpent. Mais si le baital n’avait pas agité sa queue, le roi aurait imaginé qu’il n’était rien d’autre qu’un cadavre.

     

    La chauve-souris indienne, qui se suspend à l’envers comme les autres, a pu être à l’origine de la légende du baital.

    Le baital échappa 24 fois au roi avant de finir par l’accompagner.

    Le savais-tu ?

    Les histoires du baital ont inspiré les contes des Mille et une nuits.

     

       

     


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique