• Centaure

    Centaures

    Dans la mythologie grecque, êtres monstrueux mi-hommes mi-chevaux, habitant les régions montagneuses de Thessalie et d’Arcadie.

    Les Centaures seraient nés de l’union d’Ixion, roi des Lapithes, et d’une nuée à laquelle Zeus avait donné l’apparence d’Héra. On les représente habituellement sous un aspect humain de la tête jusqu’à la ceinture, la partie inférieure du corps étant celle d’un cheval. Les Centaures sont caractérisés par leur sauvagerie et leur violence ; on les dit adonnés à l’ivresse et à la luxure, et on les représente souvent dans le cortège des adorateurs de Dionysos, dieu de la Vigne et du Vin. Il existe pourtant deux exceptions notables parmi ces créatures, et qui n’ont d’ailleurs pas la même ascendance : le Centaure Pholos, ami d’Héraclès, fils de Silène et d’une nymphe, et Chiron — fils de Philyra et de Cronos —, célèbre pour sa bonté, son savoir et sa sagesse. Ce dernier s’est chargé de l’éducation de plusieurs héros grecs, parmi lesquels Achille et Jason.

    Des créatures violentes :

    Invités au mariage de Pirithoos, roi des Lapithes, les Centaures, pris dans la frénésie de l’ivresse, tentent de violenter Hippodamie, la jeune épousée, et tentent d’enlever les femmes présentes à la noce. Les Lapithes, aidés notamment par Thésée, ami fidèle de Pirithoos, engagent le combat et chassent les Centaures de Thessalie après en avoir tué un grand nombre. 

    Les Centaures apparaissent dans d’autres légendes, notamment à la fin du festin que Pholos a offert à Héraclès et qui aboutit à un nouveau massacre. Pendant les combats, Chiron est blessé accidentellement par une flèche tirée par le demi-dieu, empoisonnée avec le venin de l’Hydre de Lerne. Afin de ne plus souffrir et de pouvoir trépasser — les blessures infligées par les flèches d’Héraclès ne pouvant être guéries — le Centaure offre son immortalité à Prométhée. C’est lors des mêmes affrontements que Pholos trouve la mort.

    Plus tard, le Centaure Nessos se venge sur Héraclès du mal que celui-ci a infligé à sa race. Aussi tente-t-il de violenter Déjanire, la femme du héros, mais reçoit, lui aussi, une flèche empoisonnée. Avant de mourir, il offre à Déjanire un philtre qu’il affirme être un puissant philtre d’amour. Ce liquide est en fait perverti par son sang empoisonné. Lorsque Déjanire le verse sur une tunique qu’elle offre à son époux, Héraclès, elle le condamne à d’atroces souffrances, auxquelles il préfère échapper en se donnant la mort.

    Symbolique et représentation :

    Créatures hybrides, les Centaures ont en eux une part d’animalité qui l’emporte sur leur part d’humanité. En tant que tels, ils représentent les pulsions de violence et de concupiscence, autrement dit la bête qui sommeille en l’homme.

    La bataille entre les Centaures et les Lapithes a fourni à la sculpture grecque classique un très beau sujet, figurant la lutte entre la sauvagerie et la civilisation. Les Centaures sont ainsi les héros du bas-relief de Michel-Ange, Combat des Centaures (1492). On les retrouve également dans de nombreuses œuvres picturales : Déjanire enlevée par le Centaure Nessus (1620-1621) de Guido Reni, Combat des Lapithes et des Centaures (xviie siècle) de Rubens, l’Éducation d’Achille par le Centaure Chiron (1783) de Jean-Baptiste Regnault, etc. Le thème a également inspiré des sculpteurs, tel Antoine Bourdelle (Centaure mourant, 1914).

    Images de Chiron (et Achille) et autres centaures sur internet:

    image-lien vers "Centaur Art Gallery" centaure femelle xp 

     


  • Commentaires

    1
    lilya07
    Dimanche 18 Avril 2010 à 18:32
    waw quelle belle fiche
    2
    Jeudi 12 Mai 2016 à 11:02
    Do not worry about what you do not have, do not worry about the heart while earnestly grateful for every gift of His.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :