• Cavalier sans tête

    Cavalier sans tête
    Même s’il porte sa tête sous son bras, le Cavalier sans tête a de la suite dans les idées. Selon la légende, ce fantôme d’un soldat de la Guerre de la Révolution parcourait au galop les chemins et les routes de l’État de New York, lancerait sa tête sur les gens et les tuerait sur le coup. Son histoire a été rendue célèbre en 1819 par la nouvelle de Washington Irving, « la Légende du Val dormant ».
     
     
    Caractéristiques
    Nom :Également dénommé « le Hessois galopant »
    Particularités : Spectre d’un homme sans tête, chevauchant un cheval fantôme
    Habitat : Environs du village de Tarrytown, État de New York
    Origine de la légende : Folklore américain
     
     
    Coup de tête :   
    Le Cavalier chevauche un cheval noir et comme son nom l’indique, il n’a plus sa tête sur les épaules. Il la porte sur sa selle et la lance contre les gens qu’il rencontre pour les précipiter à bas de leur cheval.
    Citrouilles et Hachettes :
    La légende du Cavalier sans tête a eu plusieurs versions successives. Certaines le montrent jetant aux gens des citrouilles transformées en lanternes pour les brûler ou même se servant de hachettes pour les décapiter.
     
     
    Fantôme de la Révolution
    Selon les vieilles histoires, le Cavalier sans tête serait le fantôme d’un soldat allemand venu de Hesse, enrôlé par les Anglais lors de la Guerre de la Révolution pour combattre les insurgés américains. Lors d’une bataille dans une petite vallée nommé le Val Dormant, il eut la tête emportée par un boulet de canon. Chaque nuit, l’esprit du soldat allemand revient y chercher sa tête. Le Cavalier considère tous ceux qu’il voit comme des ennemis et toujours furieux d’être mort ainsi, il leur fait payer la perte de sa tête.
     
     
    Fantôme éclair :Ceux qui prétendent avoir rencontré le Cavalier lui prêtent de grands pouvoirs. Il apparaîtrait et disparaîtrait au milieu d’une flamme, et se transformerait en fantôme pour faire tomber les gens des ponts.
    Jeu dangereux :Selon la légende, les gens qui joueraient à imiter le fantôme finiraient par rencontrer le « vrai » Cavalier et par mourir de ses propres mains.
     
     
    Cours, Ichabod, cours 
    Le récit le plus célèbre de l’histoire du Cavalier sans tête est la nouvelle de Washington Irving, « La Légende du Val dormant ». Dans ce récit, Ichabod Crane, un professeur, rencontre le Cavalier et joue sa vie en tentant de gagner un pont que le fantôme ne pourra pas traverser. Le Cavalier lance sa tête contre lui et abat Crane juste avant qu’il ait réussi à se mettre en lieu sûr.
     
     
    Le savais-tu ?
    Le village de Tarrytown prit le nom de Val Dormant après la publication de cette histoire célèbre.
     
     
         
     
     


  • Commentaires

    1
    dxcool
    Lundi 25 Avril 2011 à 23:13
    ca fé flipé...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :