• Araignées des grottes

    Araignée des grottes

    L’araignée des grottes a la longueur d’un ongle de pouce, mais elle pourrait bien être la plus dangereuse du monde. Par chance, ce danger à huit pattes passe presque toute sa vie enterrée dans le sable, réservant son venin aux insectes. Pourtant, si un humain se fait piquer, les effets de la morsure seront terribles, peut-être même mortels.


    Caractéristiques

    Espèce : Sicarius hahnii
    Taille : Jusqu’à 1,2 cm de long ; jusqu’à 5 cm d’envergure
    Habitat : Grottes et régions sablonneuses d’Afrique australe
    Proies: Petits insectes
    Durée de vie  : Environ 12 ans



    Surprise !  
    Comme l’indique son nom, cette araignée vit souvent dans les grottes, enterrée dans le sable. Quand un insecte s’approche, l’araignée jaillit de sa cachette, saisit sa victime entre ses pattes avant et lui injecte son venin.

    Bien cachée :  
    L‘araignée des grottes aime rester cachée. Sa peau porte des épines qui retiennent les grains de sable ou de terre, et lui procurent un camouflage qui la rend invisible à ses proies comme à ses ennemis.



    La plus mortelle
    Selon de nombreux entomologistes (spécialistes des insectes et des araignées) l’araignée des grottes est la plus dangereuse des araignées. Comme chez les recluse brune, son venin décompose la peau et dissout les chairs de ses victimes. Chez les humains la piqûre semble d’abord insignifiante et se couvre d’une croûte, comme si elle guérissait. Mais la croûte tombe vite et dévoile un trou profond dans la chair en décomposition. Le venin s’est déjà répandu et provoque des hémorragies internes. Si le venin atteint un organe vital, il le détruit et la victime meurt rapidement.


    Petit appétit :
    Prédatrice redoutable, l’araignée des grottes ne tue pas plus qu’elle n’a besoin. Elle ne se nourrit en moyenne que quatre ou cinq fois par an, et ne goûte à ce plaisir qu’environ 60 fois dans les 12 années que dure son existence.

    Fossiles : Les vestiges fossiles montrent que ces araignées peuplent leur habitat depuis plus de 100 millions d’années. À cette époque, ces petites bêtes devaient éviter de se trouver sous les pattes des dinosaures !


    À la course :  
    L‘araignée des grottes passe l’essentiel de sa vie immobile à guetter l’approche d’une proie, mais elle peut courir vite. Ses longues pattes situées sur le côtés de son corps lui permettent de piquer des  pointes de vitesse pour capturer des proies. Une fois qu’elle les a rejointes, elle les mord avec ses petits crochets et leur injecte son venin.


    Le savais-tu ?
    Cousine des crabes, cette créature est aussi nommée l’araignée-crabe à six yeux.


       


  • Commentaires

    1
    Marie du 93
    Lundi 8 Juin 2009 à 19:51
    si tu aime les araignees moi j'aime pas du tout mais bon chaquin son gout
    2
    arnaud
    Samedi 5 Juin 2010 à 12:23
    est ce possible de retrouver cet araignée dans les grottes du jura car j'en ai vu une hier qui ressemblait fortement a celle décrite ici j'ai une photo de cette arachnide si ça peut aider.
    merci de votre réponse
    3
    reira9 Profil de reira9
    Samedi 5 Juin 2010 à 20:59
    Oui je pense que c'est surement aussi un araignée qui vis dans les grottes, elles doit surement lui ressembler comme tu le dis. Mais surement pas cette araignée même mais une cousine par exemple
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :