• T-Rex

     

    Le féroce Tyrannosaurus rex (T-Rex) terrorisait tous les autres dinosaures,

    il y a 65 millions d’années. Immense, il pouvait se dresser sur ses pattes et

    courir à toute vitesse.

     

    Caractéristiques

     

    Espèce : Tyrannosaurus rex

    Taille : Jusqu’à 5 m de haut et 11 m de long

    Poids : Jusqu’à 6 350 kilos

    Habitat : On ne trouve des fossiles qu’en Amérique du Nord

    Proie : Dinosaures, morts ou vivants

    Spécificités : Pattes puissantes, énormes mâchoires, dents de 15 cm

     

     

    Attention au tyrannosaure :   

    Le T-rex était le plus grand de tous les dinosaures. Le crâne de son énorme tête pouvait faire 1,5 de long.

     

    Petites pattes avant :

    Ses membres antérieurs n’avaient que deux griffes et étaient trop courts pour saisir des proies et les manger.

     

     

    Grand balèze ou gros frimeur?

    Certains scientifiques pensent que malgré son physique impressionnant, le T-rex n’était pas un bon chasseur. Ses pattes avant, très courtes avec seulement deux griffes, ne pouvaient pas l’aider à tuer une proies. Ils en ont donc déduit que le T-rex devait se nourrir de charognes.

     

     

    Profil carnassier : Ses dents très aiguisées tranchaient facilement la chair, les os et les tendons mais ne lui permettaient pas de mastiquer. Il devait avaler ses proies en quelques bouchées.

     

    Vue perçante : Ses yeux se posaient droit devant lui. Le champ de vision de l’œil droit chevauchait celui de l’œil gauche, lui offrant une excellente vue.

     

     

    Chronologie :

    Le T-rex a vécu au crétacé entre -85 et -65 millions d’années.

     

     

    Le savais-tu ?

    En latin, Tyrannosaurus rex signifie « Le Roi lézard Tyran ».

     

      


    votre commentaire
  • Vipère de Russell

     

    Le seul nom de ce serpent fait trembler les habitants du sud de l’Asie, et pour

    une excellente raison. La vipère de Russell est très agressive, et elle s’attaque

    à tout ce qui bouge. Beaucoup de ses victimes sont trop grosses pour qu’elle

    les avale, tels les milliers de gens qu’elle tue tous les ans. Elle fait partie de

    ces animaux mortels qui rendent certains lieux d’Asie très dangereux à

    habiter.

     

    Caractéristiques

     

    Espèce : Vipera russelli

    Taille : 1,6 m de long

    Poids : Jusqu’à 2,3 kg

    Habitat : Forêts pluviales, savanes d’Asie méridionale

    Proies: Oiseaux, mammifères

    Durée de vie  : Jusqu’à 15 ans

     

     

    Jamais en panne :   

    Ses crochets longs, courbes et creux s’enfoncent profondément dans ses victimes et injectent leur venin dans les vaisseaux sanguins. S’ils se cassent lors d’une attaque, ils sont vite remplacés par d’autres qui poussent en-dessous.

     

    Camouflée :   

    Une des ressources les plus utiles de cette vipère est son habileté à se cacher. Les motifs de sa peau la dissimulent dans les herbes ou les rochers. Les victimes, grandes ou petites, ne la voient que quand il est trop tard.

     

     

     

    La plus terrible

    Avec deux cobras et une autre vipère, la vipère de Russell est l’un des quatre serpents les plus redoutables d’Asie. Chaque année, environ 50 000 personnes meurent d’une morsure de serpent dans cette région, et les experts attribuent à la vipère de Russell la majorité des victimes. En Birmanie et au Sri Lanka seulement, elle mord plus de 10 000 personnes par an, dont 2 000 ne survivent pas. Cela résulte surtout de l’agressivité de la vipère de Russell et de l’habitude qu’on les habitants de ces pays de marcher pieds nus.

     

     

    Saigneuse : Le venin de cette vipère provoque la mort en attaquant le sang. Les toxines affaiblissent les globules rouges et provoquent des hémorragies internes qui finissent par bloquer les reins et le cœur.

     

    Légendes du serpent : Les gens redoutent tellement la vipère de Russell qu’ils lui prêtent des pouvoirs légendaires. De vieilles histoires assurent que sa respiration provoque la lèpre, terrible maladie qui attaque la peau.

     

     

     

    Serpent dans le poulailler :

    Une vipère de Russell a flairé des poulets. Le serpent suit l’odeur jusque dans une ferme, et se glisse dans le poulailler. Au lieu de s’attaquer directement aux poulets, ils se poste en embuscade en s’enroulant autour d’un nid garni d’œufs.

    Le lendemain matin, le serpent est toujours là. Le fermier entre dans le poulailler sans remarquer sa présence et commence à ramasser les œufs. Quand il tend la main vers elle, la vipère le frappe en lui injectant une dose fatale de venin.

     

     

    Le savais-tu ?

    On chasse la vipère de Russell pour sa peau dont on fait des chaussures et des bracelets de montre.

     


    votre commentaire
  • Veuve Noire

     

    Tapie dans un coin sombre, la veuve noire attend son heure pour

    administrer ses piqûres venimeuses. Elle s’aventure peu hors de sa toile et

    reste immobile des heures durant. Dès qu’elle a repéré sa proie, elle attaque

    violemment et tue sa victime à l’aide de ses crochets mortels.

     

    Caractéristiques

     

    Espèce : Latrodectus macatans

    Taille : Jusqu’à 15 mm, les pattes mesurent jusqu’à 25 mm

    Habitat: L’ouest et le sud des États -Unis

    Proies : Mouches, cafards, scorpions, scarabées et araignées

    Durée de vie : Jusqu’à 2 ans

     

    Pattes poilues :   

    Grâce aux poils très fins de ses pattes, la veuve noire détecte la moindre vibration sur sa toile. Chacune de ses pattes se termine par une griffe. Elles lui permettent de s’accrocher à la toile et de bondir à toute vitesse sur la proie prisonnière.

     

    Poison puissant :

    La veuve noire est l’une des araignées les plus venimeuses. Elle injecte son venin par 2 crochets aiguisés, et paralyse sa victime. Elle aspire ensuite tous les organes de sa proie pour ne laisser qu’une enveloppe vide.

     

     

    Vous resterez bien dîner !

    La toile d’araignée est constituée de fils soyeux tissés de façon complexe. A la saison des amours, le mâle est très vigilant quand il pénètre dans le dangereux repaire de la femelle. En tapotant les fils, il signale sa présence et la veuve noire comprend qu’il n’est pas une proie. Après l’accouplement, il doit rapidement quitter les lieux car la femelle souvent affamée peut le dévorer.

     

    Les petits mâles risquent leur vie pendant l’accouplement.

     

     

    Festin liquide : Une fois ses crochets insérés dans sa proie, elle aspire ses organes liquéfiés grâce au pouvoir de succion de son estomac.

     

    Fil à tout faire : L‘araignée possède de petites ouvertures sur l’abdomen, appelées filières. C’est par là qu’elle libère les fils utilisés pour tisser sa toile, envelopper ses proies ou protéger ses œufs.

     

     

    Un cercueil de soie :

    Malgré leur apparent enchevêtrement, les toiles sont tissées avec le plus grand soin. Les fils qui vont jusqu’au sol sont ultra collants pour retenir les proies qui passent.

    La proie piquée se débat, mais ne fait que s’emmêler encore plus. Les longs fils du sol s’enroulent alors sur la prisonnière.

    Alertée par les vibrations de la toile, la veuve noire se précipite et administre son poison fatal à la proie enfermée dans le cercueil de soie.

     

     

    Le savais-tu ?

    La violente douleur que procure la piqûre de la veuve noire sur l’homme peut subsister une semaine.

     

      


    votre commentaire
  • Taïpan

     

    Sur un continent rempli de créatures dangereuse, le taïpan d’Australie

    possède un des poisons les plus puissants au monde, plus violent que celui

    d’un cobra. Crochets pointus et morsures multiples font de ce serpent une

    redoutable terreur. Par chance, il vit à l’écart, loin des hommes.

     

    Caractéristiques

     

    Espèce : Oxyuranus microlepidotus

    Taille : Jusqu’à 2,5 m

    Habitat: Déserts et brousse au centre de l’Australie

    Proies : Petit mammifère, principalement des mulots

    Durée de vie : Jusqu’à 20 ans

     

    Facile à identifier :   

    Le taïpan est facilement reconnaissable à ces couleurs. Son corps est marrons ou olives, sa tête noire ou brune.

     

    A répétition :   

    Quand il attaque une proie imposante, le taïpan ne se contente pas d’une seule morsure. Il frappe plusieurs fois, injectant une dose de poison mortel à chaque morsure.

     

     

     

    Le plus mortel

    Le taïpan est le plus venimeux de tout les serpents terrestres (les serpents marins sont plus toxiques). Quand le taïpan mord, son poison paralyse le système nerveux de la victime, fige son sang et bloque ses muscles, une triples menace de mort. Par chance, quand c’est possible, il préfère glisser loin des grands animaux que les attaquer.

     

     

    Fait pour attaquer : Quand il est menacé et incapable de se sauver, ce serpent dresse l’avant de son corps dans une position d’attaque en S, sa tête pointant directement vers a cible.

     

    Squatteur : Après avoir avalé un rat, le taïpan peut rester à l’ombre du terrier de sa victime. Il digère à l’abri du soleil et se prélasse en attendant un autre rat malchanceux.

     

     

    Haut en couleurs :

    Certains membres de la famille des taïpan sont plus colorés que d’autres. Ils sont plus jaunes, et des écailles plus sombres parsèment leur corps, dessinant des petits V.

    Ces couleurs leur permettent de ne pas être repérés par leurs proies, tandis qu’ils glissent lentement, avant d’attaquer à la vitesse de la lumière.

     

     

    Le savais-tu ?

    Le taïpan fut découvert par les Occidentaux aux XVIIe siècle, mais on l’a rarement revu avant les années 1960.

     

     


    votre commentaire
  •                                                     Grand-Duc D'Europe

    C'est la nuit, quand la plupart des rapaces sont endormis, que le grand-duc sort chasser. Ce prédateur est le plus grand hibou du monde ; ses 2,1 m d'envergure lui permettent de chasser aisément toute ses proies préférées et de les saisir entre ses serres crochues. Le grand duc est farouche, déteste les intrus, et chasse même de son territoire les aigles et les autres rapaces pour qu'ils ne lui volent pas sa nourriture. Il lui arrive même de se nourrir de petits oiseaux de proie.


    Caractéristiques


    Espèce: Bubo bubo
    Taille : Jusqu'à 75 cm de long, jusqu'à 2,1 d'envergure
    Poids: Jusqu'à 4 kg
    Habitat : Montagnes, forêts et zones désertiques d'Europe, Asie et Afrique du Nord
    Proies: Rongeurs, lapins...
    Durée de vie : Jusqu'à 20 ans



    Orientables :   
    Les oreilles de ce hibou sont cachées sous ses plumes, mais elles fonctionnent bien. Il peut relever une sorte de pavillon de peau pour repérer les ondes sonores et les moindres mouvements de ses proies, souris ou lapins.

    Silence de mort :

    Ses serres puissantes aux griffes pointues ne laissent aucune chance à ses victimes. Le grand-duc fond sur ses proies dans un silence presque parfait et les tue net entre ses serres crochues.


    Guerre des rapaces

    Le grand-duc n'aime pas les intrus, surtout les autres oiseaux de proies. La nourriture pouvant venir à manquer dans son habitat, ce hibou a souvent  à se battre contre les autres rapaces. Le grand-duc tue fréquemment les oiseaux de proies de petite taille, même des hiboux. Mais quand il se repose durant le jour, il reste vulnérable. On a vue des oiseaux, comme les corbeaux, l'attaquer dans son nid en effectuant de multiples piqués sur lui jusqu'à ce que le grand-duc cherche un autre lieu repos.


    Tri : Ce prédateur dévore ses proies sans laisser de restes, mais il ne peut pas tout digérer. Après son repas, il régurgite de petites boulettes d'os et de poils qui s'entassent parfois sous ses perchoirs favoris.

    Élevé à la dure  :  La survie s'apprend tôt chez les grands-ducs. Si le nid compte un jeune trop faible ou blessé, ses frères et sœur - ou même ses parents - n'hésitent pas à le tuer et à le manger.



    Hibou et effraie
    Une fois le soleil couché, un grand-duc s'éveille et vient se poster sur une petite branche. Il oriente la tête dans toute les directions pour repérer les bruits des proies.
    Le grand-duc est alerté par un bruit soudain. Il décolle en silence et fond vers la proie qu'il a repérée, une chouette effraie.
    Le grand-duc vole tranquillement que l'effraie n'entend pas la mort approcher. En piquant à l'improviste sur sa proie, le grand-duc la tue net entre ses serres.




    Le savais-tu ?

    Le hululement du grand-duc s'entend jusqu'à 5 km de distance !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires